Les tissus biologiques : entretien avec Roxane, fondatrice de la marque Saeta Studio


L’industrie de la mode est l'une des industries les plus polluantes au monde. Nous sommes nombreux à le savoir et pourtant nos habitudes de consommation ont-elles vraiment changé ?


Les couturières ont sûrement vu fleurir ces dernières années des tissus biologiques, censés être plus respectueux de l’environnement. Mais qu’entend-on vraiment par « plus respectueux de l’environnement » ?


C'est l'une des questions que j'ai souhaité poser à Roxane, passionnée de couture et créatrice de la marque de tissus biologiques Saeta Studio (@saeta_studio). Elle nous partage dans cet entretien ses connaissances et réflexions sur les tissus biologiques et nous dévoile les coulisses de sa marque.


Je tiens à préciser que cet article et cet entretien n'ont pas pour prétention de vouloir modifier les habitudes de consommation. Ils sont simplement nés de valeurs communes qui nous ont rassemblé.


Entretien avec Roxane


Un tissu biologique c'est quoi ?

Pour faire simple : c'est un tissu qui va respecter toutes les conditions s'appliquant à l'agriculture biologique. Ça commence d'abord par une culture de la fibre sans pesticides, OGM, ou substances chimiques toxiques, réalisée dans le respect de l'environnement et de la biodiversité. Il doit donc s'agir de fibres naturelles (coton, lin, laine...).

Mais ça ne s'arrête pas là. Il faut ensuite que tout le processus de fabrication (la teinture, l'impression, etc) soit sans produit chimique toxique et les déchets traités et recyclés. Les encres utilisées par exemple ne doivent pas comporter de métaux lourds.

Y a t-il des tissus qui s'y prêtent plus que d'autres ? Complètement. Les tissus en matière naturelle (coton, lin, laine, ect.) peuvent être produits de manière biologique. En revanche, des tissus en matières synthétiques comme le polyester ne peuvent pas être biologiques, le polyester étant un dérivé du pétrole et le processus de fabrication chimique est très polluant. Les matières dites artificielles (viscose, lyocell...) ne peuvent également pas être biologiques. Elles sont issues de matières végétales (bambou, eucalyptus, ect) mais n'existent pas sous la forme de fibre à l'état naturel. Il faut donc procéder à des traitements chimiques incluant des produits toxiques et non recyclés pour les transformer en fibre. Il existe néanmoins des procédés permettant de réduire considérablement l'utilisation de ces produits et permettant parfois leur réutilisation. Il s'agit par exemple du Tencel dont on entend de plus en plus parler.


Comment reconnaître un tissu biologique ? Il n'y pas de secret à ce niveau là : étudier les labels et savoir ce qui se cache derrière. Au toucher, c'est impossible de différencier un tissu bio et non bio car cette différenciation n'intègre aucun critère de qualité, seulement la production est prise en compte. Au niveau des labels, le plus connu et le plus exigeant est le label GOTS (Global Organic Textile Standard) qui prend en compte des critères environnementaux mais également humains (conditions de travail). Pour s'assurer de la fiabilité, un numéro de licence est attribué par des organismes indépendants (Ecocert en France), et vérifiable très rapidement sur le site GOTS. Chez Saeta Studio, nos fournisseurs sont tous certifiés GOTS. En revanche, nous-même, nous ne possédons pas cette certification. Nous pouvons donc dire que nos tissus sont biologiques mais pas qu'ils sont GOTS, car ils perdent ce statut dès lors qu'ils quittent l'entrepôt. Si une entreprise prétend être certifiée GOTS, elle doit être en mesure de vous fournir son certificat. Pour parler plus largement des labels, il faut bien renseigner, sur ce qu'ils veulent dire. Les tissus avec label Oeko Tex Standard 100 par exemple, sont souvent pris pour des tissus biologiques alors que ce n'est pas le cas : ce label assure seulement qu'il n'y a aucun produit toxique sur le produit fini. Si je pousse un peu au prêt-à-porter, il faut se méfier des labels créés par et pour une même entreprise : cela veut dire qu'aucun organisme de contrôle extérieur n'est là pour assurer dans l'impartialité le respect des règles (règles qui ont d'ailleurs été définies par l'entreprise elle-même...), il est très facile de tourner des chiffres à son avantage et avec un bon marketing, le tour est joué. Dernier point : attention aux raccourcis et aux discours des marques ! Dire qu'un vêtement en viscose de bambou, c'est écologique car le bambou est une plante naturelle et qu'il pousse vite, c'est faux, il faut bien plus que ça pour faire d'un vêtement, un vêtement biologique... Pourquoi est- il, selon toi, important d'opter pour des tissus biologiques ? Pour moi, c'est une question de convictions tout comme passer à une alimentation biologique. Opter pour des tissus bios c'est entrer dans une démarche plus importante de consommation responsable (et pas seulement en couture), c'est limiter notre impact sur la planète, limiter la consommation d'eau, les déchets, la pollution liés à cette production, c'est permettre une rémunération juste sur l'ensemble de la chaîne de production... Comment t'es venue l'idée de Saeta Studio ? Qu'est ce qui la différencie des autres marques de tissus biologiques ? Avant la création de Saeta Studio, j'essayais d'orienter ma consommation de tissus vers du tissu biologique. Je me suis vite rendu compte que ce n'était pas évident de trouver des choses à mon goût et que l'offre restait relativement limitée. Au tout début de Saeta Studio, l'idée était de créer une mercerie en ligne regroupant des marques de tissu biologiques pour faciliter l'accès à ces tissus. Mais j'avais toujours du mal à trouver des choses qui me plaisaient (et hors de question de proposer des choses que je ne porterais pas) et ce que j'aimais beaucoup, c'était notamment des marques américaines. Mais finalement, ça n'avait pas de sens pour moi de proposer des tissus, certes, biologiques mais produits en Asie puis acheminés aux Etats-Unis puis chez un revendeur de gros en Europe et enfin d'arriver chez moi. En créant Saeta Studio, je veux donc proposer des tissus à la fois biologiques et fabriqués en France (du tissage à l'impression numérique). Le transport et l'impact carbone lié restent donc limités et je travaille avec des entreprises françaises. Je propose des motifs qui se veulent modernes, de belles couleurs et de belles matières.


* Photos de la première collection de tissus biologiques de Saeta Studio, tout droit réservé à Saeta Studio.

MARIJÉ